Recherche avancée

    Catalogue

    Nouveautés

    Top 10 des recherches

    Comptes-rendus

    Les comptes-rendus des séances sont rédigés par les membres du Club de lecture.

    Club de lecture du 15 Octobre 2019 : La Seconde Guerre Mondiale

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Les grandes énigmes de la seconde guerre mondiale: Dunkerque (1970) de René DUVAL,chercheur
    En juin 1940, lors de la bataille de Dunkerque, Hitler donne l'ordre de stopper la progression des divisions blindées. Pourquoi? Sans doute à cause de rivalités entre l'armée de l'air et l'armée de terre allemandes. Pour les Alliés, cette indécision des allemands contenait sans qu'ils le sachent, les prémices de la victoire finale. 

    *Conjurations et attentats contre Hitler, exposition du 8 Nov. au 25 Avril 2004 à PARIS
    Hitler a échappé à de nombreuses tentatives d'attentats et à des attentats organisés de manière individuelle ( Georg Elser à la brasserie de Munich en 1939) ou par les hauts officiers allemands opposés au régime nazi ( opération Walkyrie  par le colonel Von Stauffenberg en juillet 1944).  Livre très intéressant, bien documenté et illustré.

    *Les femmes et la Résistance (2006) , cahiers de la Résistance
    La grande majorité des femmes dans la Résistance sont restées inconnues de l'Histoire de la Seconde Guerre Mondiale. Elles avaient souvent des rôles à risques : sabotages, filières d'évasion, opératrices radio. Capturées, elles étaient envoyées en camp ou exécutées sur place. Ouvrage très documenté, avec de nombreux témoignages ayant pour but de réhabiliter ces femmes courageuses.

    La libération de la Provence (2014) de J.P. Martin, lieutenant-colonel
    Le 15 Août 1944, 7 semaines après le débarquement en Normandie, celui de Provence projette vers Toulon puis Marseille une armada encore plus colossale. Les chefs politiques alliés rivalisent entre eux et la composition des troupes est hétéroclite. Et pourtant, sans cette opération méconnue malgré son importance, la guerre aurait-elle eu le même dénouement ?

    *Sigmaringen (2014) de Pierre ASSOULINE
    Julius Stein, le majordome des Hohenzollern, est chargé de veiller sur leur château de Sigmaringen et d'organiser la vie de ses nouveaux occupants. Réquisitionnée en 1944 par Hitler pour servir de refuge à Pétain et aux membres du gouvernement de Vichy, la propriété est le théâtre de querelles  entre collaborateurs et miliciens.  Roman historique intéressant.


    La disparition de Josef Mengele (Prix Renaudot 2017) de Olivier GUEZ, écrivain français né en 1974
    Le livre raconte la fuite du médecin tortionnaire nazi
    Josef Mengele entre l'Allemagne et l'Amérique latine, jusqu'à sa mort en 1979 sans avoir été jugé. Très intéressant.

    Club de lecture du 24 Septembre 2019 : sujet libre

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    *Le vieux qui lisait des romans d'amour  (1992) de Luis SEPULVEDA, écrivain chilien né en 1949

    Premier roman de l'auteur sur l'Amazonie, les Indiens, les colons, la barbarie, les coeurs purs, la chasse, les inadaptés. Livre très proche de la nature où les mœurs sont très bien décrites. Très intéressant.

     

    *Le cerveau de Kennedy (2009) de Henning MANKELL (1948-2015) écrivain suédois

    Louise découvre le corps sans vie de son fils Henrik. Un suicide selon la police, un meurtre, selon elle. En archéologue chevronnée, elle fouille son passé. Pourquoi cet engagement auprès des sidéens d'Afrique ? Comment expliquer son énorme compte en banque ? Et s'il valait mieux ne pas savoir la vérité ? Bon roman, plein de suspense et d'humanité exprimant la révolte de l'auteur.

     

    *Les chaussures italiennes (2009) de Henning MANKELL

    Un ancien chirurgien de 66 ans vit quasi reclus dans une île de l'archipel de Stockholm, après avoir commis une erreur professionnelle qui le ronge. Sa vie monotone est un jour bouleversée par l'arrivée subite de Harriet, la femme qu'il a aimée et subitement abandonnée 40 ans plus tôt. Afin de tenir une promesse qu'il lui avait faite dans le passé, il va entreprendre avec elle un voyage qui constituera pour lui une véritable rédemption. Beau roman, captivant et bien écrit.

     

    * Les bottes suédoises (2016) de Henning MANKELL

    Dernier roman de l'auteur et suite du précédent, dans lequel il traite le thème de la vieillesse et de la mort.  La relation entre un père et  sa fille se met en place. Ouvrage moins bon que le premier .

    *La Fontaine : une école buissonnière (2017) de Erik ORSENNA, écrivain français né en 1947
    Vie et œuvre de La Fontaine dont on découvre « les contes ». L'auteur souvent malicieux s'amuse et nous apprend beaucoup dans ce livre vivant et riche en anecdotes, très intéressant et agréable à lire.

    Oublier Klara (2019) d'Isabelle AUTISSIER,ancienne navigatrice et écrivaine française née en 1956

    Klara et son mari étaient des chercheurs à l'époque de Staline. Elle est arrêtée et emmenée sous les yeux de son fils Rubin et on n'aura plus de ses nouvelles. L'enfant sera élevé par son père dans un mutisme total et deviendra lui-même un père très dur envers son fils Iouri. Afin de ne pas oublier Klara, celui-ci mènera une enquête auprès des archives soviétiques accessibles depuis la chute du mur. Magnifique récit, écrit avec beaucoup de tendresse et se déroulant à Mourmansk, au-delà du Cercle Polaire, dans un paysage froid et dur à l'image des personnages.

     

    *Sérotonine (2019) de Michel HOUELLEBECQ, écrivain français né en 1956

    Un ingénieur agronome raconte son amitié pour un aristocrate agriculteur, l'échec des idéaux de leur jeunesse, l'espoir peut-être insensé de retrouver une femme perdue. Ce roman sur les ravages d'un monde sans bonté, sans solidarité, aux mutations devenues incontrôlables, est  aussi plein de regrets, de désespoir, d'amertume, avec de nombreuses scènes de sexe. Univers déprimant et livre décevant.

     

    *Maïmaï (2019) de Aki SHIMAZAKI,écrivaine canadienne francophone d'origine japonaise née en 1954

    Après la mort subite de sa mère, son fils Taro, sourd et muet, est préoccupé par certains détails de son histoire familiale. Charmé par une jeune femme qu'il désire épouser, son  bonheur semble complet, mais de révélation en révélation, l'avenir amoureux des jeunes gens va s'assombrir. Beau roman agréable à lire, empreint de douceur et de poésie, à l'écriture à la fois fluide et concise.

     

     

    Club de lecture du 18 Juin 2019 : sujet libre

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    *Sinouhé l'Egyptien Tomes I et II (1945) de Mika WALTARI écrivain finlandais     (1908-1979)
    Nous renseignant sur tous les aspects de la vie quotidienne de ce 14è siècle avant J.C., cet étonnant roman d'aventures et d'histoire offre une réflexion tout à fait contemporaine sur la destinée de l'homme, sur son amour de la liberté, du plaisir et du pouvoir, en même temps que sur sa cupidité, sa violence et son injustice. Très intéressant surtout le 1er tome, le deuxième étant consacré à toutes les guerres entreprises par l'Egypte pour lutter contre les Hitites qui avaient conquis la majeure partie de la Syrie.

    *Nagasaki (Grand prix du roman de l'Académie Française 2010) de Eric FAYE, écrivain français né en 1963
    A Nagasaki, dans les années 2000, un célibataire ingénieur en météorologie, se rend compte que de temps en temps des aliments disparaissent de son réfrigérateur. Il installe une webcam à son bureau et aperçoit chez lui une femme quinquagénaire qui se promène comme si elle était chez elle. Après avoir alerté la police, elle est arrêtée et avoue habiter dans ce logement depuis un an, cachée dans un placard…Chef d'oeuvre de la solitude et de la mélancolie, ce court roman d'une écriture incisive évoque également en arrière-plan l'histoire récente du Japon .

    *Pactum salis (2018) de Olivier BOURDEAULT, écrivain français né en 1980
    Dans les marais salants de Guérande, ce roman raconte l'histoire d'une amitié entre deux êtres que tout oppose, Michel, un paludier misanthrope, et Jean, un agent immobilier ambitieux. Au lendemain d'une nuit d'ivresse, Jean réalise qu'il a signé un contrat d'embauche avec Michel, devenu son nouvel employeur. Intéressant bien qu'un peu long, avec de belles descriptions de paysage et une bonne analyse psychologique des personnages.

    *Olga (2019) de Bernhard SCHLINK, écrivain allemand né en 1944
    Ce roman se passe à la fin du 19ème siècle, dans l'Est du Grand Empire allemand de Bismark. Olga, orpheline est élevée par sa grand-mère dans un village isolé de tout. Herbert fils d'un riche industriel est le type même du nationaliste allemand de l'époque. Amis d'enfance, ils deviennent amants mais épris de liberté, Herbert se lance dans une expédition en Arctique en laissant Olga sans nouvelles…Livre très bien écrit en 3 parties où l'auteur dépeint avec une grande sensibilité le destin de cette femme et  son amour pour un homme pris dans le tourbillon de la grandeur de son pays. 

    *  ouvrage disponible à la médiathèque 

     

     

    Club de lecture du 14 Mai 2019 : le Romantisme

                                                                 °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Généralités
    En s'opposant aux "Classiques" et au "Réalisme" des philosophes de 18é siécle où déja un préromantisme était amorcé à la fin de celui-ci, les écrivains romantiques se sont affranchis des règles de pensées. Lyrisme personnel, exaltation du moi, sorte de "vague à l'âme" et "mal du siècle" sont exprimés au travers d'une communion avec la nature et surtout "avec l'humanité entière". Ce tournant littéraire s'est affirmé vers 1830 avec Victor Hugo comme chef de file.

    Le romantisme au théâtre d'après l'Histoire de la littérature française
    C'est à la Comédie Française que furent livrées de rudes batailles, dont celle d'Hernani entre les Anciens et les Modernes. Les Romantiques prétendaient apporter au théâtre plus de vérité, d'idées, de liberté et privilégiaient les époques troubles dans un drame sombre, en mélangeant le comique et le tragique, le grotesque et le sublime comme dans la vie ( cf. la préface de Cromwell de V. Hugo).

    *Le Roi s'amuse (1832) de Victor HUGO, écrivain français  ( 1802-1885)
    Triboulet, bouffon du roi François 1er a sacrifié involontairement son enfant Blanche, une très jeune fille, en voulant sauver son honneur. En effet, celle-ci a été assassinée à la place du roi au grand désespoir de son père. Pièce tragique dont le titre est trompeur et qui a inspiré l'opéra de Verdi « Rigoletto »

    *Notre Dame de Paris ( 1831) de Victor HUGO
    Sujet typiquement romantique se passant en 1482, avec des personnages extraordinaires, agissant dans des circonstances inhabituelles où beauté et laideur coexistent ainsi que l'amour et la haine. La Cathédrale dure, sombre et belle, reflète comme un miroir toutes les caractéristiques des héros du roman.

    Premier regret de Alphonse de LAMARTINE, écrivain français (1790-1869)
    Cette élégie (poème de deuil selon les Anciens) publiée en 1830 , vient en épilogue du roman Graziella écrit en 1848. Il s'agit d'une histoire d'amour tragique entre deux adolescents.Véritable bijou de l'art romantique où l'on retrouve tous les grands thèmes exprimés (amour pur et exalté qui finit mal) dans une langue musicale et riche en métaphores.

    *La petite Fadette (1849) de George SAND, écrivaine française (1804-1876)
    Dans le magma informe du 19ème siècle après « la troisième révolution » et les massacres de juillet 1848, G. Sand, l'enfant terrible du romantisme se retire à Nohan pour écrire ce naïf roman paysan.
    Belle histoire qui met en relief toutes les moeurs drastiques de la société de l'époque, et pire dans le monde champêtre où les choses sont encore bien dures, le plus souvent entachées d'ignorance.

    *Les Hauts de Hurlevent ( 1847) de Emily BRONTEE, écrivaine anglaise (1818-1848)
    Histoire d'amour tragique et violente où la vengeance implacable tient le lecteur en haleine et où la sensibilité affleure à toutes les pages. Roman lugubre qui se déroule dans un paysage sauvage et une bâtisse sombre, et met en scène des personnages aux passions exacerbées et dévastatrices.

    *  ouvrage disponible à la médiathèque 

     

    Club de lecture du 16 Avril 2019 : l'Egypte Antique et les Pharaons

                                                         °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    Le début de la période pharaonique se situe vers 2900 avant J.C. et se divise en 6 époques distinctes jusqu'en - 1085. Mais déjà vers 3200 avant notre ère, dans l'histoire de l'humanité la fondation de l'Egypte pharaonique est une des expériences d'un état organisé.

    *12 reines d'Egypte qui ont changé l'histoire ( 2013) de Pierre TALLET, égyptologue français né en 1966
    L'auteur a volontairement choisi 12 reines sur la période « pharaonique », liste restrictive excluant Cléopâtre empreinte de culture grecque. Livre très intéressant, enrichissant, précis, bien détaillé, permettant de découvrir des reines inconnues. Lecture très accessible.

    *La reine mystérieuse Hatshepsout (2002) de Christiane DESROCHES-NOBLECOURT, égyptologue française (1913-2011)
    Fille et épouse de roi,  elle a régné pendant près de 22 ans ( vers – 1479 jusqu'à environ – 1457) et su maintenir son pays en paix, a bâti et consolidé de nombreux temples. Etude minutieuse mais trop dense .

    Néfertiti et Akhénaton, SOURCES DIVERSES
    Néfertiti, célèbre pour sa beauté (dont le nom signifie « la belle est venue » ou « la parfaite est arrivée ») a vécu aux environs de 1370 à 1333 av. J.-C. Elle est  la grande épouse royale d'Akhénaton (né Amenhotep IV, possiblement entre -1371/-1365 et mort vers -1338/-1337). Ils décideront ensemble d'imposer le culte du dieu Aton , d'où le nouveau nom du pharaon. Leur  règne est marqué par une période faste suivie d' une première véritable crise du Nouvel Empire tant sur le plan économique qu'international. Avec ce pharaon considéré comme hérétique, la
    XVIIIe dynastie touche bientôt à sa fin.

    *Vie et mort d'un pharaon : Toutankhamon (1963) de Christiane DESROCHES-NOBLECOURT
    Ce livre retrace les étapes de la découverte de la tombe en 1922 où le pharaon reposait dans un sarcophage d'or massif de 110 kg. L'auteure reconstitue la trame de son existence (-1347/-1327) sa jeunesse, les fastes de son couronnement pour un règne éphémère de 9 ans environ. Né Toutankhaton, il rétablit le culte d'Amon, d'où son nom. Ouvrage très bien documenté et illustré mais dense et difficilement assimilable.

    La vie quotidienne dans la place de vérité (1993) de Christian JACQ, écrivain français né en 1947.
    Le site de Deir El- Medineh dit la place de Vérité est un village construit pour les artisans et les artistes chargés de creuser et de décorer les tombes des pharaons du Nouvel Empire. Il se situait sur la rive occidentale de l'ancienne Thèbes dans le désert, loin des zones de cultures.

    Symboles de l'Egypte ( 2004) de Christiane DESROCHES-NOBLECOURT
    L'étoile Sothis et l'omniprésence du fleuve, les pyramides et le Dieu Soleil, les momies et Amon le caché. Les symboles de l'Egypte n'en finissent pas de peupler notre imaginaire, mêlant les mythes et les figures divines. Car, s'ils continuent de fasciner autant notre Occident par ailleurs si rationnel, c'est qu'ils touchent directement aux mystères de la vie et de la mort, du réel et de l'au-delà. L'auteure nous invite à découvrir le Nil, en le descendant étape par étape. Livre intéressant mais parfois un peu ardu.

    Le fabuleux héritage de l'Egypte (2004) de Christiane DESROCHES-NOBLECOURT
    Dans une langue accessible, l'auteure propose aux amoureux de l'Egypte une relecture passionnante des influences qui ont façonné notre culture. Elle avance l'hypothèse fascinante d'une véritable origine égypto-chrétienne de notre civilisation.

    Club de lecture du 19 Mars 2019 : l'Egypte Antique

                                                         °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    *L'Egypte des Pharaons de Christian SWENTZEL (2018)
    Cet ouvrage général très bien illustré se divise en une partie historique et une partie concernant la civilisation de ce grand peuple de l'Antiquité. Il nous fait donc voyager  à travers l'histoire de l'Egypte, son mode de vie, ses monuments, son art, son artisanat et sa religion.  Lecture claire, agréable et très enrichissante. A recommander.

    Hymne au Nil d'après une étude de Bernard MATHIEU, égyptologue français né en 1959
    Probablement rédigé au Moyen Empire (- 2033 à -1786 av. J.C) et enseigné aux élèves scribes du Nouvel Empire ( - 1580 à -1077 av. J.C), ce texte est composé de 14 paragraphes. L'oeuvre est un éloge du cycle de la nature et de la crue du Nil dont va dépendre toute la prospérité du pays.

    Hâpy (le Nil), agriculture, jardinage et horticulture, d'après diverses sources sur Internet
    Tous les travaux agricoles sont donc liés aux fluctuations du Nil et le temps nécessaire pour une récolte dépend de ce calendrier Nicolitique. L'irrigation se faisait par la saquia, système à 2 roues ou par les canaux souterrains. Les cultures étaient céréalières, fruitières ou horticoles. 

    Le cabinet des curiosités de Thoutmôsis III : plantes, animaux du jardin de Karnak, d'après une étude de Nathalie BEAUX-GRIMAL, égyptologue française née en 1960
    La représentation murale du jardin botanique de Karnak a été son sujet de thèse en 1989.

    Saqqarah et Guizeh, les passeports de l'art  (1983)
    Ces deux noms évoquent les monuments les plus connus de l'Egypte Antique dont Kéops, la plus grande des pyramides. En raison de la disparition presque complète des « sources écrites », les débuts de l'histoire égyptienne ne sont connus que grâce aux vestiges archéologiques, notamment Saqqarah ( 3 ème dynastie avant J.C., -2680-2616) qui permettent de comprendre l'essentiel de la culture et représentent l'aboutissement de tout un processus d'organisation administrative et archéologique sur le site de Guizeh.


    Club de lecture du 5 Février 2019 : les auteurs russes contemporains

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Ludmila OULITSKAIA, née en 1943
    *Sonietchka, premier roman publié en 1992 en Russie, Prix Médicis étranger en 1996.
    Depuis toujours, Sonia puise son bonheur dans la lecture et la solitude. Robert, un peintre plus âgé qu'elle, qui a beaucoup voyagé en Europe et connu les camps, la demande en mariage. Avec lui et bientôt, leur fille Tania, Sonia continue à cultiver le même bonheur malgré les difficultés matérielles de l'après-guerre. Court roman sur le régime soviétique et la difficulté de vivre. Personnages peu attachants, style dense et parfois lourd.

    *Le Cas du Dr Koukotsky, 2003
    Le jeune chirurgien et obstétricien Koukotski, possède le don de voir immédiatement de quel mal souffrent ses patients. Mais ce don disparaît chaque fois qu'il a des relations sexuelles avec une femme. Sauf avec Eléna, qu'il arrache à la mort au début de la Seconde Guerre mondiale et dont il tombe amoureux. Vaste roman où les vies d'une demi-douzaine de personnages couvrent un demi-siècle d'histoire russe. Atmosphère angoissante et nombreuses digressions qui ralentissent l'intrigue et rendent la lecture difficile à poursuivre.

    Roman SENTCHINE, né en 1971
    Qu'est-ce que vous voulez ? Roman paru en 2013, après les événements de Moscou de février 2012, composé de 6 chapitres correspondant chacun à un jour entre décembre 2011 à février 2012. L'écrivain retranscrit avec habileté la réalité à partir de petits détails et décrit les gestes du quotidien avec une grande précision. En observateur des êtres et des choses, il ne propose pas d'analyse ni de conclusion mais nous fait ressentir l'incertitude. Lecture facile et intéressante.

    Maria GALINA, née en 1958, auteure de fiction et de science-fiction, poète, critique littéraire.
    Son dernier roman L'Organisation est paru en 2017, histoire fantastique qui se passe en 1979 dans l'ex-URSS.

    Gouzel IAKLINA, née en 1977, prix Médicis étranger en 2017 pour son oeuvre
    Son premier roman, Zouleikha ouvre les yeux qui évoque la répression stalinienne au Tatarstan, est immédiatement devenu un best-seller en Russie dès sa parution en 2015.

    Maria STEPNOVA, poétesse, nouvelliste et romancière, née en 1979.
    Son œuvre la plus connue Les Femmes de Lazare
    ( 2014), retrace le XXème siècle russe à travers la destinée hors du commun d'un génie scientifique, Lazare Lindt et des trois femmes de sa vie.

    Andreï MAKINE, écrivain français d'origine russe né en 1957, membre de l'Académie Française depuis 2016

    *L'Archipel d'une autre vie
    A la fin de l’époque stalinienne, Pavel, remobilisé malgré lui, part à la recherche d’un criminel qui doit être ramené vivant pour servir d’exemple ! Il est accompagné de 4 soldats, 3 d’entre eux sont des dénonciateurs en puissance, avides de pouvoir. Une longue chasse à l’homme s’engage dans une poursuite difficile, haletante. Le lecteur se range bien vite du côté du fugitif, surtout quand il apprend sa véritable identité. Roman très bien écrit, dans lequel Makine dépeint l’âme humaine et la Sibérie si chère à son cœur.

    *Le Testament français
    C'est en passant ses vacances d'été à Sarenza en Sibérie chez sa grand-mère française Charlotte, que l'auteur, petit garçon, s'intéresse au passé de celle-ci.
    Ce roman d'un russe francophone n'est pas seulement l'histoire de sa relation avec la France, mais aussi une vaste fresque tragique de la vie des populations à travers les immenses plaines de Sibérie sous l'ère soviétique. Famines, viols, conditions de vie extrêmes, misère, mais aussi chaleur des rapports humains, premières amours, joie et espérance s'entremêlent. Très intéressant et très émouvant.

     *  ouvrage disponible à la médiathèque 

    Club de lecture du 15 Janvier  2019 : sujet libre

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    *Une Tasse de thé (2000) de Amy EPHRON, romancière américaine née en 1952
    Un geste désintéressé, une parole bienveillante et la vie d'Eléonor bascule à son avantage. Elle tombe amoureuse de Philip qui s'est engagé dans l'armée en 1917. Elle ne sait pas que celui-ci s'est marié avant de partir à la guerre. Histoire prenante où l'auteure décrit bien les rouages de la société new-yorkaise du début du 20 ème siècle.

    *Agatha Raisin enquête «  la quiche fatale » (2016) de M.C. Beaton, de son vrai nom Marion Chesney, romancière écossaise née en 1936
    Premier livre d'une longue série de romans policiers où l'on fait connaissance avec une nouvelle Miss Marple, toujours confrontée à des crimes qu'elle arrive à élucider, en prenant des risques. Beaucoup d'humour et de fantaisie dans ces aventures qui se déroulent le plus souvent dans les « Costwolds », charmante région de cottages à l'ouest de Londres. Malgré un scénario répétitif, les personnages restent attachants. Lecture de détente.

    *Un Clafoutis aux tomates cerises (2017) de Véronique de BURE, romancière française contemporaine
    Jeanne, vieille dame de 90 ans,vit dans l'Allier dans une grande maison en pleine campagne. Elle va tenir un journal pendant un an où elle raconte ses activités diverses. Elle est en effet très dynamique pour son âge même si les technologies modernes la rebutent (GPS, Sms). Le dernier jour de l'hiver, elle va s'éteindre tout doucement dans son sommeil. Livre très touchant sur la vieillesse et la fin de la vie.

    *La Tresse ( 2017) de Laetitia COLOMBANI, écrivaine française née en 1976
    Ce premier roman raconte le destin de 3 femmes unies par le même désir de liberté. En Inde,
    Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.En Sicile, Giulia travaille dans l’atelier de son père qu'elle devra sauver de la ruine.Au Canada, Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité. Livre trop schématique, avec une impression de « déjà lu ».

    *Quatre-vingt dix secondes (2018) de Daniel PICOULY, écrivain français né en 1948
    8 Mai 1902 en Martinique, « la narratrice » de ce récit est la Montagne Pelée. C'est avec beaucoup d'humour, d'ironie et quelquefois de colère mais aussi de tendresse qu'elle parle de la ville de Saint Pierre qui s'étale à ses pieds ainsi que de ses habitants. En 90 secondes, elle anéantira la ville et fera 30000 morts par son explosion et sa coulée de lave. Livre très bien écrit dans une belle langue française, poétique. Véritable coup de coeur !

     

    Club de lecture du 11 Décembre 2018 : La guerre de 1914-1918

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    *Un long dimanche de fiançailles (Prix Interallié 1991) de Sébastien JAPRISOT, écrivain français (1931-2003)
    Pour s'être blessés volontairement, cinq soldats français seront exécutés les bras liés dans le dos puis jetés dans la neige en Picardie. A l'autre bout de la France, Mathilde, la fiancée de Jean, un de ces soldats,veut découvrir la vérité sur cette ignominie. Tout au long de ce que l'on appellera « les années folles », ses recherches seront « ses fiançailles ». Bon roman, émouvant et très bien écrit, qui relate avec intérêt les faits de guerre.

    *Frères de guerre ( 2006) de Catherine CUENCA, romancière française née en 1932
    Août 1914 : Eugène rêve de gloire et de revanche et s'engage malgré ses 16 ans. Très vite, il comprend que la guerre va s'éterniser et découvre l'horreur des attaques et de la vie des tranchées. L'auteure respecte la précision historique sans tomber dans le mélodrame. Tous les aspects de la guerre sont évoqués : le rôle des marraines de guerre, celui de la presse, des généraux. Livre passionnant.

    * Des hommes dans la Grande Guerre 14-18 ( 2008) d'Isabelle BOURNIER, illustré par Jacques TARDI
    L'existence quotidienne des hommes et des femmes plongés dans la Première Guerre mondiale : soldats au front ou en permission, marraines de guerre, personnel médical, enfants à l'arrière, etc. Livre destiné et dédié à ces soldats des 2 camps qui se sont battus courageusement pour leur pays et qui sont rentrés meurtris, malades d'une guerre inhumaine et inutile. Présentation chronologique intéressante.

    *Françaises en guerre 1914-1918  ( 2013) dirigé par Evelyne MORIN- ROTUREAU
    Aux champs, dans les usines, dans les hôpitaux, les femmes ont participé à l'effort de guerre dès 1914 : elles travaillent parfois de façon bénévole, assurent le quotidien du foyer et le soutien moral au soldat. Très bel ouvrage bien illustré qui offre une vision complète de la vie de ces femmes, avec ses conséquences et ses changements sur leur comportement, l'ordre social ayant été bouleversé.

    *Dans la peau du soldat inconnu (2014) de Jean-Pierre GUENO, écrivain français né en 1955
    L'auteur se glisse dans la peau de 7 poilus morts ou revenus de la Grande Guerre, grâce à des documents et des lettres recueillis auprès des familles ou dans les archives historiques. Ils sont anonymes ou célèbres, de milieu différent. A la fin du récit, ils ne font plus qu'un, racontant la vie quotidienne dans les tranchées, les angoisses et l'espoir d'une fin prochaine. Livre bien écrit, s'appuyant sur des témoignages réels mais  la fin qui est pure fiction, apparaît rocambolesque et inappropriée.


    Club de lecture du 13 Novembre 2018 : Faites des Maths

                                                                  °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Les mathématiques, généralités. Ensemble de connaissances abstraites résultant de raisonnements logiques appliqués à des objets divers tels que les nombres, les formes, les structures et les transformations. L'usage du pluriel est un héritage de l'Antiquité où on regroupait les quatre arts dits mathématiques : l'arithmétique, la géométrie, l'astronomie et la musique. On les surnomme parfois « reine des sciences ».
    Histoire des mathématiques
    , extraits du Quid 2003. Court survol de l'histoire des mathématiques, depuis  l'an 3000 avant Jésus-Christ , recouvrant l'arithmétique chaldéenne, l'arithmétique commerciale sumérienne et le rôle important de la géométrie en prolongement (Thalès de Millet, Euclide et Archimède).

    *Pourquoi les bus arrivent-ils toujours par trois ? : les mathématiques dans la vie quotidienne (2001) de Rob EASTAWAY et Jérémy WYNDMAN, scientifiques anglais
    A travers des exemples drôles et bien expliqués, les auteurs démontrent comment les mathématiques sont présentes dans toutes les circonstances de la vie quotidienne. Livre agréable et compréhensible.

    Les inattendues mathématiques (2004) de Jean-Paul DELAHAYE, mathématicien français
    Livre pour professionnels et amateurs, parfois ardu, sur le rôle de l'imagination dans les puzzles, les casse-têtes, les erreurs mathématiques, la numérologie, le nombre d'or, l'architecture, l'art, la musique, la poésie.

    *Ta moitié est plus grande que la mienne (2007) de Ian STEWART, professeur de mathématiques au Royaume Uni. Le livre comprend une vingtaine d'énigmes à résoudre mathématiquement  qui débouchent sur des démonstrations poussées et deviennent lassantes pour le lecteur. Plutôt destiné à une bibliothèque universitaire.

    *La loi des séries, hasard ou fatalité ? ( 2007) de Elise JANVRESSE et Thierry De La RUE, chercheurs français
    La loi des séries est un pur produit de notre imagination et l'accumulation des coïncidences obéit aux lois du hasard. L'humain est rationnel et tout événement sortant de la norme l'intrigue.Ouvrage compliqué.

    *L'aventure mathématique, le théorème de Fermat de professeurs et élèves en France et en Angleterre.
    Pierre de Fermat ( 1605-1665) était un parlementaire toulousain, juriste physicien et génie mathématique.Grand érudit, il contribua au prodigieux développement de la pensée rationaliste et scientifique de son époque.Livre ardu.

    *Les Maths au tribunal (2015) de Leila SCHNEPS, mathématicienne américaine et sa fille, Coralie COLMEZ travaillant en Angleterre à la diffusion des mathématiques
    Les arguments statistiques sont souvent utilisés dans les procès pour prouver la culpabilité de l'accusé. De l'affaire Dreyfus au procès d'Amanda Knox, les exemples présentent les erreurs judiciaires nées d'erreurs de calcul. Intéressant pour le récit de ces « affaires » confrontées à l'application des probabilités.Un peu ardu parfois.

    *Le grand roman des maths de la Préhistoire à nos jours ( 2017) de Mickaël LAUNAY, mathématicien français
    Ouvrage de vulgarisation sur l'histoire des mathématiques : comment et pourquoi elles ont été inventées, l'intérêt du nombre pi, des théorèmes. On est replongé dans l'univers des grands mathématiciens et les merveilleux paysages de l'Orient. Ludique, intéressant mais un peu long vers la fin.

     

    Club de lecture du 16 Octobre 2018 : Agnès Martin- Lugand

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

     Romancière française née en 1979 à Saint-Malo, psychologue de formation

    *Les gens heureux lisent et boivent du café  ( 2012)
    Diane tenait un café littéraire où elle n'a plus mis les pieds depuis un an, depuis la mort accidentelle de son mari et de sa fille. Tout s'est écroulé pour elle qui vit dans le souvenir. Sur les conseils de son associé, elle décide alors de se rendre en Irlande, dans un village totalement perdu, espérant s'en sortir seule. Elle y rencontre des gens agréables dont le neveu de ses hôtes, avec lequel elle partage une certaine attirance. Finalement, elle choisit de rentrer à Paris et de reprendre ses activités d'antan.
    Avis partagés sur ce premier roman de l'auteure : écriture fluide, descriptions intéressantes, bonne évocation des sentiments mais aussi lecture facile qui le classe au rang de « livre de vacances ».

    *La vie est facile, ne t'inquiète pas (2015)
    Dans ce roman qui est la suite du premier, l'on retrouve Diane
    bien décidée à reconstruire sa vie à Paris. Avec l'aide de son ami Félix, elle s'est lancée à corps perdu dans la reprise en main de son café littéraire. C'est là, aux " Gens heureux lisent et boivent du café ", son havre de paix, qu'elle rencontre Olivier. Il est gentil, attentionné, et, surtout, il comprend son refus d'être mère à nouveau. Car elle ne peut se remettre de la perte de sa fille. Bientôt, un événement inattendu va venir bouleverser les certitudes de Diane quant à ses choix, pour lesquels elle a tant bataillé.
    Lecture agréable, avec un style vivant.

    *Désolée, je suis attendue (2016)
    Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d'affaires sans jamais se laisser le temps de respirer ni de prendre des vacances. Perchée sur ses talons aiguilles, elle incarne la working-girl dynamique et ambitieuse de notre époque. Mais le monde qu'elle s'est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé.
    On retrouve ici la fluidité de l'écriture qui en fait un livre facile à lire mais léger et superficiel.

    *J'ai toujours cette musique en tête (2017)
    Ce roman raconte les mésaventures d'un jeune couple avec trois enfants, très heureux jusqu'au jour où le mari désireux de voler de ses propres ailes se laisse manipuler par un client véreux. Tout va basculer d'un coup, les enfants souffrant également de la situation. Histoire d'amour, d'amitié et de trahison.
    Bon thriller psychologique mais trop long, la fin donnant l'impression d'être bâclée.

                                                 

    Club de lecture du 25 Septembre 2018 : sujet libre

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Libre et légère de Edith WHARTON (1862-1937), écrivaine newyorkaise
    Premier roman écrit à l'âge de 14 ans et publié à titre posthume en 1993. La jeune, belle et capricieuse Georgie renonce à son amour pour Guy Hastings afin d'épouser Lord Breton, plus vieux de 40 ans mais fort riche ! Oeuvre majeure, entourée d'un parfum de soufre, ce roman d' une écriture fluide et précise surprend non seulement par sa maturité mais aussi par l'annonce des thèmes whartoniens, notamment l'horreur du mariage et ldes conventions sociales. Une réussite !

    *Les demeurées (1999) de Jeanne BENAMEUR, écrivaine française née en 1952
    La mère La Varienne c'est l'idiote du village. La petite, c'est sa fille Luce. A deux, elles forment un bloc d'amour, invincible. Mais l'école du village menace cette fusion. L'institutrice Melle Solange veut arracher l'enfant à l'ignorance car le savoir est obligatoire. Mais peut-on franchir indemne le seuil de ce monde ? L'art de l'épure et de la pudeur est le secret de ce beau roman.

    *La vérité sur l'affaire Harry Québert (2012) de Joël DICKER, écrivain suisse né en 1985.
    Grand prix du roman de l'Académie française et Prix Goncourt des lycéens.
    U
    n jeune écrivain à succès va prendre pour thème de son deuxième roman l'histoire de son ancien professeur d'université et ami Harry Quebert, accusé à tort du meurtre d'une jeune fille de 15 ans avec qui il a eu une liaison 30 ans plus tôt. Il va s'ensuivre une véritable enquête policière avec de multiples rebondissements. Malgré ses longueurs, ce roman  nous tient en haleine jusqu'à la fin. 

    *En attendant Bojangles (2016) de Olivier BOURDEAUT, écrivain français né en 1980
    Ce premier roman est le récit d'un enfant qui raconte sa vie auprès de ses parents fantasques. Portés par leur amour, ils font de chacune de leur journée une fête et dansent follement au son de Mr Bojangles, chanson de Nina Simone. Très belle et tragique histoire d'amour qui vit au rythme de la folie de la mère et rappelle à la fois l'écriture de Boris Vian et le couple Zelda et Scott Fidgerald .

    *Un clafoutis aux tomates cerises (2017) de Véronique DE BURE, écrivaine française
    Jeanne, 90 ans, décide d'écrire un journal intime sur une année, consignant ses humeurs, ses souvenirs, ses pensées. Elle est entourée d'amies avec lesquelles elle passe d'agréables moments, de sa famille qui l'entoure avec prévenance. C'est une femme optimiste, décrivant un quotidien rétréci certes, mais serein et riche en anecdotes amusantes. Roman agréable qui rassure sur la vieillesse !

    *Un certain M. Piekielny ( 2017) de François-Henri DESERABLE, écrivain français né en 1987
    Le narrateur étant lui-même l'auteur se trouve par le plus grand des hasards à Vilnius en Lituanie devant la présumée maison natale de l'écrivain Romain Gary. Or dans « la promesse de l'aube », celui-ci parle d'un certain M. Piekielny. Sous la forme d'une enquête, le narrateur part à la recherche de ce mystérieux voisin, tout en évoquant les frasques du grand écrivain. Roman très intéressant, écrit dans un style vivant et plein d'humour.

    *La Serpe ( Prix Femina 2017) de Philippe JAENADA, écrivain français né en 1964
    Le fonds de l'histoire est vrai et l'auteur décortique avec un acharnement patient les faits de l'affaire. En 1941, dans un village du Périgord, un homme, coupable idéal, est accusé du meurtre atroce à la serpe de deux femmes et d'un homme. Mais il est acquitté grâce à la défense d'un grand avocat. L'auteur revient sur cette sombre affaire qui ne sera jamais élucidée. La première partie est intéressante, la seconde un peu lassante par l'abondance des digressions.

    La mélodie familière de la boutique Sung (2018) de Karin KALISA, écrivaine allemande née en 1965
    Prix des lecteurs 2018.
    Une vieille grand-mère vietnamienne va transformer avec sa marionnette le regard de tous les habitants d'un quartier berlinois. Roman de fiction original aussi bien par l'écriture que par l'ambiance singulière qui fait oublier parfois ses répétitions et son côté empreint de bonnes intentions.

                                                       

                                                    Club de lecture du 19 Juin 2018 : sujet libre

                                                                           °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    Mon frère Yves (1883) de Pierre LOTI, écrivain français (1850-1923)
    A la fois roman et journal intime qui permet à l'auteur à travers son amitié avec le gabier Pierre Le Cor, de tenter de retrouver son frère Gustave, chirurgien dans la marine et décédé en mission . Hymne à la mer, à la vie des marins, avec également de magnifiques descriptions de la campagne bretonne du XIX ème siècle.Très intéressant.

    Le Mystère par excellence (1999) d' Amélie NOTHOMB, romancière belge née en 1966.
    Manuel , meilleur ami de Jacques est tombé fou amoureux d'Hélène. Jacques brûle de rencontrer cette jeune fille qui a su séduire le plus courtisé des avocats bruxellois. Mais il n'apprécie pas du tout Hélène et pense même qu'elle n'aime pas son ami. C'est « le mystère par excellence ». Roman facile à lire mais peu emballant.

    *La Vérité sur l'affaire Harry Québert (2012) de Joël DICKER, écrivain suisse né en 1985.
    Grand prix du roman de l'Académie française et Prix Goncourt des lycéens. Un jeune écrivain à succès vient en aide à son ami Harry Quebert, inculpé pour le meurtre d'une jeune fille de 15 ans avec qui il a eu une liaison. Pour faire la lumière sur cet assassinat vieux de trente ans, il va mener son enquête et en faire un livre. A travers la critique de l'Amérique, de la justice, des médias, du monde de l'édition, l'auteur nous livre une intrigue et des personnages intéressants. Mais l'alternance incessante entre le passé et le présent et les répétitions rendent le livre trop long et décevant.

    *La Neige noire (2015) de Paul LYNCH, écrivain irlandais né en 1977
    Après 1945, Barnabas  Kane retourne avec sa femme et son fils dans son Irlande natale  afin d'exploiter une ferme qu'ils y ont achetée. Malheureusement un incendie accidentel ou criminel détruit l'étable et son bétail en entraînant la mort de son employé et par la suite l'hostilité des habitants à son égard. Livre plutôt noir, très bien écrit, évoquant avec précision l' atmosphère lourde de la campagne irlandaise. Très intéressant.

    *Le Bureau des jardins et des étangs (2017) de Didier DECOIN, écrivain français né en 1945.
    L'histoire se déroule au 12 ème siècle au Japon sous la dynastie des Heian où la culture impériale est à son apogée. A la mort de son mari, pêcheur de carpes et fournisseur des Etangs de la Cité Impériale, Miyuki entreprend un voyage périlleux à travers les montagnes pour apporter les poissons. Roman fascinant, empreint de poésie où l'auteur a su créer une atmosphère propice à la rêverie.

                                                    Club de lecture du 15 Mai 2018 : Les grands-parents

                                                                           °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    *Les Champs d'honneur (Prix Goncourt 1990) de Jean ROUAULT, écrivain français né en 1952.
    Premier tome d' une série de 5 livres autobiographiques qui retrace la vie de la famille de l'auteur en s'attachant en particulier à ses grands-parents auxquels il rend hommage. Intéressant, bien écrit, amusant et très vivant .

    *Grands-parents, à vous de jouer ! (2012) de Marcel RUFO, Professeur, pédo-psychiâtre né en 1944
    L'auteur  nous propose de l'accompagner à travers sa propre histoire avec son unique et extravagante grand-mère à laquelle il consacre la première partie du livre. Puis, en s'imaginant être grand-père, il met en scène des situations qui pourraient survenir dans la vie de tous les petits-enfants. Livre facile à lire mais décevant sur le fond.

    *Mémé (2014) de Philippe TORRETON, acteur et écrivain français né en 1965
    Philippe Torreton fait le portrait de celle qui fut le personnage central de son enfance. Dans les années 1970 et 1980, sa mémé vivait en Normandie. Il lui revient en mémoire les meubles en formica, les parties de dominos, la tendresse et la vie simple. Son aïeule était peu démonstratrice mais chaleureuse et dévouée. Récit décousu mais émouvant.
    *  ouvrage disponible à la médiathèque

     

    Club de lecture du 10 Avril 2018 : sujet libre.

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    *Les champs d'honneur (Prix Goncourt 1990) de Jean ROUAULT, écrivain français né en 1952
    Premier tome d' une série de 5 livres autobiographiques qui retrace la vie de la famille de l'auteur en s'attachant en particulier aux décès de trois parents : le père, sa vieille tante religieuse, et le grand-père maternel.  A travers une belle écriture, c'est un hommage rendu à ces français dits « moyens ».

    La mort de la baleine rouge (publié en 2004) de Théodore MONOD (1902-2000), célèbre scientifique, explorateur et humaniste français.
    Dans ce récit épique écrit en 1929 sous forme de longue nouvelle, l'auteur a imaginé une sorte de conte de Noël en racontant l'arrivée et la crémation d'Harald, chef viking et la conversion de son fils ainsi que son massacre par ses guerriers révoltés. Dernier prétexte pour formuler le message de l'évangile « tu ne tueras point ». Très bien.

    *Moi, mon âme est fêlée ( 2015) de Gérard CADET, né en 1947, ancien professeur de français à Chilly Mazarin.
    Ce premier roman publié en 2015 se présente comme une comédie policière dramatique. Les événements se déroulent sur la presqu'île de Rhuis en Bretagne, dans un grand domaine dirigé par une châtelaine autoritaire qui héberge gracieusement sa famille. Lecture très distrayante, agréable et facile, avec un bon suspense et un dénouement surprenant. Très bien écrit.

    Belle d'amour (2017) de Franz-Olivier GIESBERT, journaliste et écrivain franco-américain né en 1949.
    Experte en amour, pâtisseries et chansons de troubadour, Tiphaine, dite Belle d’amour, a été l’une des suivantes de Saint Louis et a participé, en première ligne, aux 2 dernières croisades en Orient. Mais sa vie qui aurait pu être un conte de fées, tourne souvent au cauchemar. Malgré l'intérêt de ce destin de femme à l'époque du Moyen Âge, le style lourd et pompeux rend le livre décevant.

    *La vengeance du pardon ( 2017) d'Eric Emmanuel SCHMITT, écrivain français né en 1960
    Recueil de 4 nouvelles  dont la troisième, la plus captivante, donne son titre à l'ouvrage, sous forme d'oxymore. En effet en jouant sur ces 2 termes opposés qu'il associe, vengeance et pardon, l'auteur avec un redoutable sens du suspense explore les sentiments les plus violents et les plus secrets en nous. Bien écrit avec beaucoup d'émotion, ces histoires nous font réfléchir sur le pardon, la bonté, l'humanité, et aussi la cruauté en mêlant l'amour à la haine. 

    Giboulées de soleil  (2018) de Lenka HORNAKOVA CIVADE, écrivaine tchèque née en 1971
    Premier roman rédigé en français, Prix Renaudot des lycéens. Le récit, comme une saga, retrace la vie de trois femmes de 1930 à 1980. Mère, fille et petite-fille sont nées « batardes » et chacune à sa manière fait face à cette honte ou malédiction pour en faire une distinction dans cette campagne et ce pays dont l'histoire a été tant de fois bouleversée. Très bon livre, agréable à lire.

    *  ouvrage disponible à la médiathèque

     

                            Club de lecture du 13 Mars 2018 : le roman historique.

                                                                     °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    *La fille du capitaine (1836) d'Alexandre POUCHKINE,  écrivain russe (1799-1837).
    L'action se passe en Russie fin 1773, sous le règne de l'impératrice Catherine II et retrace la révolte du cosaque Pougatcheff. On découvre l' atmosphère de la vie campagnarde de la petite noblesse russe au XVIIIème siècle et la simplicité rustique dans la forteresse où vit la belle Marie, la fille du capitaine...Roman bien écrit où l' Histoire est habilement mêlée à l'intrigue amoureuse.

    *Le collier de la Reine d' Alexandre DUMAS père (1802-1870).
    Paru d'abord dans la presse dès 1849, ce roman est librement inspiré de l'affaire du collier de la reine, escroquerie qui défraya la chronique politique et judiciaire  à la cour de Louis XVI vers 1780 et eut un impact négatif sur la réputation de reine. En idéalisant celle-ci, l'auteur raconte dans un style très vif, digne du roman de cape et d'épée, les intrigues de la cour, parfois difficiles à suivre.

    Le Mouron rouge (1905) de la baronne ORCZY (1865-1947),romancière britannique d'origine hongroise
    Il s'agit du surnom du personnage principal d'une série de 9 romans populaires anglais, signifiant une petite fleur rouge à baies toxiques pour certains animaux. Anglais , il parvient à sauver de la guillotine un certain nombre d'aristocrates. Epopée contre- révolutionnaire et anti-française et vrai roman de cape et d'épée qui se passe en Angleterre et en France en 1792. Livre intéressant et divertissant.

    Christine de Pizan ( 1995) de Régine PERNOUD, historienne médiéviste française (1909-1998)
    Christine de Pizan (1364-1430) accède au savoir par son père Thomas Pizan, astrologue italien de Charles V. Philosophe et poétesse française, elle représente une féministe avant la lettre. En effet, elle attribuait l'inégalité intellectuelle entre hommes et femmes, non à la nature, mais à l'éducation et aux représentations d'elles-mêmes fournies aux femmes par le discours misogyne dominant. Intéressant.

    *Le Grand Coeur ( 2012) de Jean- Christophe RUFIN, médecin, historien français né en 1952
    Histoire très romancée de l'épopée de Jacques Coeur  (1400-1454), grand argentier, banquier, armateur qui sut inventer le commerce international. Malgré son soutien à Charles VII,  cet homme plus riche que le roi lui-même, fut déchu de ses fonctions, traîné en prison, torturé puis, après une évasion rocambolesque, se réfugia dans la petite île grecque de Chios où il mourut. Agréable à lire.

    *Flamboyant second empire … et la France entra dans la modernité (2016) de Xavier  MAUDUIT, né en 1974, chroniqueur à la radio et Corinne ERGASSE auteure de romans historiques.
    Le lecteur est invité à découvrir ou redécouvrir l'Histoire de ces 18 années « flamboyantes » du Second Empire dans tous les domaines . Sorte d'inventaire intéressant et agréable à lire, fait de courts chapitres  contenant de nombreux détails sur la vie quotidienne de l'époque, écrit dans un style gai et humoristique.

    *L'ordre du jour ( Prix Goncourt 2017) d'Eric VUILLARD, écrivain et scénariste français né en 1968.
    En reprenant 3 dates de l'histoire du nazisme, ce récit présente des scènes saisissantes qui  s'ajoutent les unes aux autres pour retracer l'inertie coupable, la succession de lâchetés, de bassesses, de compromissions qui ont mené à l'annexion de l'Autriche par l'Allemagne. Avis unanime sur l'écriture limpide, mais divergent sur l'intérêt du livre et la justification de ce prix.

    Club de lecture du 13 Février 2018 : le Maroc, histoire et littérature.

     

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Le Maroc, terre et ciel ( Lausanne 1954).
    Le Maroc a deux visages, celui du littoral atlantique et celui du plateau oriental. Entre les deux, les chaînes de l'Atlas, le sud appartenant déjà au Sahara. Les villes principales sont Rabat, la capitale politique, Casablanca la capitale économique, Fès, Meknès, Marrakech, Tarroudant (berceau de la dynastie saadienne), Agadir , Tafraout, Tanger.

    *Aujourd'hui au Maroc: Hassan Aït Yamzel (Gallimard jeunesse 2010).
    Hassan a 12 ans. Sa famille habite un petit village berbère, mais son père travaille en France. Son récit nous raconte ses joies d'enfant, l'attente des retrouvailles familiales, le déménagement à la ville proche.À chaque page, une mine d'informations documentaires : le village berbère traditionnel, le ramadan, les épices, la famille, l'oasis, le désert, l'arganier.
    Pays jeune, en voie de développement, doté de richesses, le Maroc a un climat lumineux (300 jours de soleil par an).

    La vieille dame du Riad  (2011) de Fouad LARAOUI, écrivain marocain francophone né en 1958.
    François et Cécile, voulant rompre leur ennui, se retrouvent propriétaires d'un riad à Marrakech. Encore faudrait-il déloger la vieille dame qui a élu domicile chez eux...L'auteur
    évoque avec humour et dérision les différences culturelles entre la France et le Maroc. Roman écrit de manière sobre et efficace dans les évocations poétiques.

    *Le pain nu (1980) de Mohamed CHOUKRI, écrivain marocain (1935-2003)
    Premier volume d'une trilogie autobiographique, où l'auteur raconte son enfance et son adolescence marquées par la violence, la peur, la faim et la haine envers son père brutal et incestueux. C'est aussi le récit d'une vie de misère et de souffrance pour ce gamin contraint de voler. Livre très dur.

    La nuit sacrée (Prix Goncourt 1987) de Tahar BEN JELLOUN, écrivain franco-marocain né en 1947.
    Ce roman fait suite à « l'enfant de sable » (1985) où un père qui désirait un fils décide après la naissance de sa 8 ème fille, de la faire passer pour un garçon. A 20 ans, celle-ci décide après la mort de son père de vivre sa vie de femme. A travers ses aventures, l'auteur donne un portrait inédit du Maroc, en décrivant la condition de la femme et les problèmes de société et de tradition religieuse. Bien écrit.

    *Le mariage de plaisir ( 2016) de Tahar BEN JELLOUN
    A partir d'un mariage de plaisir (contrat  de mariage à durée limitée, autorisé par l’islam aux croyants partant pour un long voyage), un marchand de Fès, Amir, va vivre l’inattendu : une véritable histoire d’amour. Il ne peut plus se passer de cette femme, une noire sénégalaise, et il décide de la ramener au Maroc. Sa première femme blanche, va se voir imposée cette nouvelle épouse qui lui donnera des jumeaux, un blanc et un noir.
     La dimension historique, la réflexion sur le racisme et le traitement des questions migratoires donnent à ce livre sa force, son originalité et son actualité.

     *  ouvrages disponibles à la médiathèque


     

    Club de lecture du 16 Janvier 2018 : sujet libre

     

                                                              °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    *Premier amour (1860) d' Ivan TOURGUENIEV, écrivain russe 1818-1883

    Vladimir , adolescent languide et nonchalant, prépare ses examens d'entrée à l'université lorsqu'il aperçoit Zinaïda. Fille d'une princesse désargentée, elle utilise sa beauté peu commune pour réunir une troupe d'admirateurs qu'elle pousse à l'aigreur à force d'agaceries. Vladimir, pour sa part, ne cesse de l'épier depuis la palissade qui sépare leurs logis. Un jour, son père rencontre la mystérieuse voisine ; ils se donnent rendez-vous...Nouvelle en partie autobiographique.

    *L'or  (1924) de Blaise CENDRARS, écrivain français 1887-1961.                                            Beau roman qui retrace le dramatique destin de Johann August Sutter, véritable personnage d'origine suisse, parti de rien et devenu millionnaire puis ruiné par la découverte de l'or en 1845 sur ses terres en Californie.

    *Histoire du juif errant (1990) de Jean D'ORMESSON, écrivain français 1925-2017                   Au cours d'un voyage à Venise, le narrateur et Marie sa compagne vont rencontrer un personnage mystérieux, Simon, qui sera le héros principal du livre. Il leur raconte tous les soirs ses aventures à travers l'espace et le temps, en changeant de nom au cours de sa longue vie d'errance.Sorte de contes philosophiques, livre intéressant, très dense, écrit dans un style vivant avec des pointes d'humour.

    *Qu'ai-je donc fait ( 2008) de Jean D'ORMESSON

    Dernier volume d'un triptyque autobiographique, écrit sous forme de petits chapitres où l'auteur fait le bilan de sa vie en abordant différents sujets, dont sa famille, l'existence de Dieu, la vie, la mort… Beaucoup d'humour et d'érudition dans cet ouvrage empreint d'égo et d'agréable radotage que l'on lit avec plaisir et qui nous fait réfléchir !

    *Dans les forêts de Sibérie (2011) de Sylvain TESSON, écrivain et voyageur français né en 1972  Il s'agit du journal de sa vie d'ermite de février à juillet 2010 où pendant 6 mois il a vécu seul dans une cabane en bois au bord du lac Baïkal. Livre très intéressant qui traite de beaucoup de sujets philosophiques avec des descriptions grandioses et poétiques.

    Dictionnaire amoureux de Paris (2016) de Nicolas D'ESTIENNE D'ORVES, écrivain et journaliste français, né en 1974.                                                                                       Reflétant l'amour des vieilles pierres et de l'histoire secrète dans des lieux cachés, cet ouvrage est drôle, remarquablement écrit, et demande un certain temps pour « en faire le tour ».

    Les pêcheurs d'étoiles ( 2016) de Jean-Paul DELFINO, romancier français né en 1964. Histoire d'une nuit épique dans le Paris des années 1920, en compagnie de Blaise Cendrars, de retour du Brésil, et d'Erik Satie, qui commence tout juste à être connu mais vit encore dans la misère à Arcueil. Les deux hommes se lancent à la poursuite d'une mystérieuse femme aimée et de Jean Cocteau, qui leur a volé le manuscrit d'un opéra. Un vrai petit bijou qui fait rêver !

    La librairie de la place aux herbes (2017) d'Eric DE KERMEL, écrivain français . Professeur de lettres, Nathalie décide avec son mari architecte de quitter Paris pour Uzès où elle achète une librairie située place aux herbes. Passionnée de littérature, elle fait partager les parcours de vie de ses clients en même temps que la sienne, tout en conseillant des coups de coeur littéraires. Livre plein d'humanité et véritable hymne à la nature de cette belle région.

     

    Club de lecture du 12 Décembre 2017 : Françoise CHANDERNAGOR

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Romancière française née en 1945, membre de l'Académie Goncourt

     

    *L'allée du roi (1981).                                                                                                             C'est à partir d'une considérable documentation recourant à de nombreux écrits inédits de Mme de Maintenon que l'auteure nous emmène à la découverte de cette femme «  belle avec esprit, ambitieuse avec dignité, secrète avec sincérité, raisonnable avec passion ». Très intéressant observatoire des mœurs de l'époque et de la vie à Versailles.

     

    *L'enfant des lumières (1995)                                                                                              Dans ce siècle bouleversé que l'on appelle « des Lumières » et qui voit le déclin de l'honneur et des vertus, Mme de Breyves veuve, va inculquer à son jeune fils que dans la vie « soit on manœuvre, soit on est manoeuvré ». Livre intéressant mais trop long et parfois lourd.

     

    *La première épouse (1998).                                                                                                  Plus qu'un roman, c'est le récit sans doute autobiographique d'une séparation vécue comme un deuil par la narratrice que son mari a quittée au bout de 30 ans. Elle fait une fine analyse de sa souffrance et ce qu'elle a enduré avec un époux volage. Le livre conclut sur la nécessité de la reconstruction  même à 50 ans. Bien écrit mais trop long.

     

    *La chambre (2002)                                                                                                             Récit de l'agonie pendant 2 ans d'un petit garçon qui aurait dû être Louis XVII, enfermé dans une chambre de la tour du Temple, séparé de sa famille et privé de toute visite. Roman dont la lecture est difficile à supporter, très bien écrit, juste et réaliste.

     

    *La reine oubliée (2011)Tome I Les enfants d'Alexandrie                                                     

    Il s'agit des quatre enfants de Cléopâtre, élevés à Alexandrie où l'auteure décrit les beuveries et les fêtes organisées par la reine en l'honneur de Marc Antoine. Livre assez décevant, avec beaucoup de longueurs.

     

    *Les dames de Rome, Tome 2 (2012)                                                                            

    A la mort de ses parents assassinés, Séléné, la fille de Cléopâtre et de Marc-Antoine, est recueillie par Octavie, la sœur aîné d'Octave. Roman très bien documenté, qui fourmille de faits historiques avec une grande fresque sur Rome, ville sale, malodorante, aux mœurs dissolues. Lecture cependant fastidieuse et rébarbative.

     

     *  ouvrage disponible à la médiathèque

     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------- 

    Club de lecture du 14 Novembre 2017 : Littérature du terroir

     

    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

    Un de Baumugnes (1929 ) de Jean GIONO (1895-1970), deuxième roman de la trilogie Pan, précédé de « Colline » et suivi de « Regain ». Un vieux journalier reçoit les confidences d'un jeune paysan, Albin,  tombé amoureux d'une jeune fille séduite par un gars de la ville aux belles manières qui la prostituera. Inconsolable de l'avoir perdue, il sera aidé par son ami qui décide de la retrouver et de réunir ainsi les deux amoureux. Belle histoire d'amour et d'amitié dans la Provence rurale du début du XXème siècle.

    *Une pomme oubliée ( 1969) de Jean ANGLADE, né en 1915.                            Mathilde, âgée de 76 ans, se retrouve dernière habitante du hameau perdu de Peyroux dans le Puy de Dôme. Veuve et abandonnée par son fils, elle a vu peu à peu partir tous les autres villageois  et se croit condamnée à mourir seule dans ce village fantôme quand un jour, un ancien habitant se retrouvant déserteur, vient se cacher dans son ancienne maison. Magnifique roman de terroir sur le thème de la désertification en Auvergne, de l'habitat de montagne, l'exode rural et le mirage de la vie en ville. Le personnage de Mathilde est touchant et reste comme la pomme oubliée sur la branche. Intéressant.

    La terre des Vialhe (1998) de Claude MICHELET, né en 1938.                                      Ce dernier volet de la saga des Vialhe se situe entre 1987 et 1988 où l'on retrouve les principaux descendants de la famille ainsi que le village de St Libéral en Corrèze. Celui-ci  est de plus en plus d'actualité avec sa désertification due au départ parfois lointain de ses  habitants qui ne peuvent plus pratiquer leur métier car écrasés par les diktats de Bruxelles et les charges bancaires qui en découlent. Beau roman du terroir.

    *Les alliances de Cristal ( 2003) d' Elise FISCHER , née en 1948.                              Saga familiale qui se déroule de 1880 à 1942 avec un épilogue en 1969. Le héros de cette histoire grandit dans le monde des verriers lorrains et aura une vraie passion pour ce métier. Il rencontre tous les grands fabricants et artistes qui ont contribué au rayonnement de « l'école de Nancy ». Ouvrage très bien documenté, agréable à lire et intéressant pour la partie artistique mais décevant pour l'histoire romanesque trop rocambolesque.

    *Le moulin du loup ( 2007) de Marie-Bernadette DUPUY, née en 1952.                       Ce premier roman de la série des 6 tomes sur la famille Roy commence à la fin du XIXème siècle, en Charente. Claire  mène une jeunesse insouciante dans les ateliers du moulin où son père fabrique du papier. Accablé de dettes, celui-ci la promet en mariage à un riche propriétaire qu'elle déteste mais elle va rencontrer la passion avec un jeune bagnard en cavale. Roman intéressant, bien écrit, aux personnages attachants, il a surtout le mérite de nous faire découvrir un métier ancestral dans un lieu toujours existant  et en activité, « le Moulin du Verger » dans la vallée des Eaux Claires, près d'Angoulême.

    Ils rêvaient de leurs dimanches ( 2008) de Christian SIGNOL, né en 1947. Originaire du Haut Périgord, l'auteur rend hommage au monde rural et à sa famille maternelle où  3 générations ont réussi à faire par leurs sacrifices et leur vie rude ce que notre 20ème siècle est devenu. Artisans du remarquable ascenseur social, ils ont permis à leurs descendants de passer de la misère pour la plupart à l'entrée à l'Université. Ouvrage empreint de gratitude envers ces femmes et ces hommes courageux et obstinés.

             *  ouvrage disponible à la médiathèque

     

    Club de lecture du 17 Octobre 2017 : Le Cerveau

     Le cerveau, QUID 2003                                                                                                    Le terme cerveau désigne l'ensemble de l'encéphale, formée presque en totalité par 2 hémisphères cérébraux qui contiennent les 3/4 des neurones (cortex cérébral). Il est divisé en régions cérébrales qui ont chacune une fonction particulière ( contrôle des émotions, décision, équilibre etc). En moyenne, chez l'homme le cerveau pèse 1450g, chez la femme 1300g. Le cerveau de Byron pesait 2300g, celui de Gambetta 1092g !

     

    Le vie du cerveau, articles de revue SCIENCES ET AVENIR                                        Le cerveau, organe complexe, qui  n'en finit plus de s'adapter et d'être vivant jusqu'à la mort présenterait 5 phases évolutives : la phase embryonnaire, l'enfance, l'adolescence, l'âge adulte, la vieillesse et l'extrême vieillesse. La maladie d'Alzheimer, maladie neurodégénérative la plus courante mais encore mal connue, fait l'objet d'une recherche médicale soutenue.

     

    *L'erreur de Descartes ( 1994) de Antonio DAMASIO, médecin neurologue portuguais    L'auteur aborde la question du dualisme corps-esprit, contrairement à Descartes qui séparait la rationalité et  les émotions. Il va démontrer que le cerveau atteint de lésions dans la partie du lobe frontal droite et gauche laisse des séquelles de comportement chez les patients. Pour cela, il s'appuie sur un exemple datant de 1848,  d'un ouvrier Philéas Gage qui, à la suite d'un accident de chantier, n'était plus le même. Malgré l'intérêt du sujet, la lecture est difficile et très compliquée, les explications manquant de modernité.

     

    *Cerveau, sexe et pouvoir (2005) de Catherine VIDAL et Dorothée Benoît- BROWAEYS,  journaliste et biologiste.                                                                           Cet ouvrage qui s'adresse à un large public, replace le débat autour de la différence des sexes sur un terrain scientifique rigoureux, à la lumière des connaissances les plus récentes sur le fonctionnement du cerveau. L'enjeu est de comprendre le rôle de la biologie mais aussi  de montrer que l'identité sexuée se forge avant tout dans le milieu social et culturel qui imprègne notre cerveau tout au long de la vie.

     

    *Le cerveau du bonheur (2015) de Rick HANSON, neuropsychologue américain       Ce livre propose des techniques accessibles à tous pour renforcer les structures neuronales de la joie, du calme, de la force, de la confiance en soi et du bien-être. Il faut écraser le négatif (velcro) au profit du positif (téflon). Intéressant malgré des répétitions.

     

    *Le cerveau adolescent , guide de survie à l'usage des parents (2016) de Frances JANSEN, neurologue américaine                                                                                     Ouvrage intéressant qui explique clairement la cause de la fragilité des ados face aux difficultés du monde présent et à venir, pourquoi ils prennent des risques et réagissent souvent avec agressivité. Il conseille les parents dans la façon de se comporter avec eux.

     

    *Votre cerveau (2017) de Michel SYMES, médecin français.                                  Recueil de conseils devant assurer le bon fonctionnement du cerveau plus qu'une explication détaillée médicale de cet organe vital pour être vivant. Composé de 4 parties : votre cerveau : a bon appétit, aime les bonnes habitudes, est centre de la mémoire, peut flancher. Livre à la fois intéressant et amusant, très accessible à tout public.

     

     

    Club de lecture du 26 Septembre 2017 : sujet libre

     

    *La  Dame en blanc (1860) de W.Wilkie COLLINS (1824-1889), écrivain britannique.

     

    Laura Fairlie a été contrainte d'épouser sir Glyde, un faux baronnet qui ne songe qu'à se débarrasser d'elle en la faisant enfermer à la place d'une folle. Mais il n'a pas imaginé que sa femme pouvait s'échapper de l'asile...Roman à suspense, doté d'une belle intrigue policière qui se déroule dans l'Angleterre victorienne. Personnages attachants, style raffiné. Intéressant.

     

    La Rebelle (2011) de Valéria MONTALDI , écrivaine italienne contemporaine.

     

    Sous le règne de Saint Louis, Caterina exerce la médecine à Paris, à l'Hôtel-Dieu, malgré l'hostilité de  ceux qui l'entourent. C'est l'époque où la dissection des cadavres, interdite par l'Eglise, se fait en cachette. Mais le groupe auquel elle appartient est dénoncé et ses confrères masculins décident lâchement de lui faire porter l'entière responsabilité du délit. Abandonnée de tous, elle décide de s'enfuir en Italie pour assumer son destin. Roman très intéressant, bien documenté malgré un manque de détails médicaux sur l'époque.

     

    *L'île au Rébus (2014) de Peter MAY, écrivain britannique d'origine écossaise, né en 1951.

     

    MacLeod enquête sur le meurtre d'Adam Killian, tué dans son propre bureau vingt ans plus tôt. La victime avait laissé des indices à son fils pour qu'il retrouve l'assassin. Mais ce dernier est décédé quelques jours seulement après son père. De nombreux rébus que le détective doit déchiffrer retracent la vie du défunt. Un vrai huis-clos sur l'île avec suspense et rebondissements. Très bon polar !

     

    *L'amie prodigieuse, Tomes I (2016), II et III (2017) d' Elena FERRANTE, écrivaine italienne. Trilogie sans doute autobiographique dont l'histoire retrace l'enfance, l'adolescence et la jeunesse de deux amies, Elena et Lila, issues d'un quartier pauvre de Naples des années 1950 et dépeintes avec beaucoup de tendresse dans un milieu violent. Romans intéressants mais souvent trop longs.

     

    *Chanson douce ( prix Goncourt 2016) de Leïla SLIMANI,  écrivaine franco-marocaine née en 1981.

     

    Lorsque Myriam reprend son activité professionnelle, elle et son mari engagent Louise pour s'occuper de leurs deux enfants. Cette dernière prend bientôt une place excessive dans le foyer, ce qui conduit la famille à un drame. Ecriture agréable, suspense envoûtant, bonne évocation de notre société actuelle.

     

    *Sans oublier la baleine ( 2016) de John IRONMONGER, écrivain britannique né en 1954.

     

    A Saint-Piran, en Cornouailles, un jeune homme est retrouvé nu sur la plage et on aperçoit au loin une baleine qui lui a sans doute sauvé la vie. Les habitants viennent le secourir, mais ignorent que le naufragé est Joe Haak, analyste financier qui a fui la City pour éviter d'endosser l'effondrement de l'économie mondiale. Et la baleine, inexplicablement, revient sans cesse vers la côte. Livre distrayant, agréable à lire, émouvant, plein de tendresse et de chaleur humaine. Véritable conte de fées optimiste !

     

    *Le rêve de Ryôsuke (2017) de Durian SUKEGAWA, écrivain japonais né en 1962.

     

    Ryôsuke souffre d'un mal-être profond, un manque de confiance en lui qui lui vient de la perte de son père dans l'enfance. Après une tentative de suicide, il se rend sur une île célèbre pour ses chèvres sauvages, où son père vivait. Il essaie alors, en milieu hostile, de réaliser le rêve de ce dernier, devenir fabricant de fromage de chèvre. Roman poétique et lumineux sur la recherche d'un équilibre intérieur.

     

    *La plume ( 2017) de Virginie ROELS, journaliste française.

    Chrystelle Knox, journaliste d'investigations pour la télé, assiste au « grand débat » auquel prend part le président de la République sortant. Elle remarque un drôle d'échange de regard entre celui-ci et un jeune homme au 2 ème rang, à la suite de quoi le Président sera très troublé.Une aubaine pour la journaliste qui va mener une enquête tambour battant. Premier roman très plaisant, paru peu avant nos dernières élections. Intrigue divertissante qui interroge sur le rôle des médias et leur manipulation.

     

    Club de lecture du 20 Juin 2017 : Sujet libre

    Les biens de ce monde (1947), d'Irène NEMIROVSKY, écrivaine française (1903-1942)
    A Saint-Elme, les Hardelot sont papetiers de père en fils. La famille est placée sous l'autorité inflexible du grand-père. Promis à Simone, une jeune femme peu attrayante, Pierre le petit-fils est depuis toujours attiré par Agnès, mais leurs familles n'appartiennent pas au même milieu social ( petite et moyenne bourgeoisie). Pierre aura à la fois du mal à renoncer à Agnès et à rompre avec les siens. Avec en toile de fond la Première Guerre Mondiale et le début de la Seconde, l'auteure dépeint avec justesse et délicatesse l'ambivalence des sentiments, la difficulté de vivre, l'amour comme résistance à la pression sociale. Roman touchant et intéressant du point de vue historique.

    Le café de l'Excelsior (1999) de Philippe Claudel, écrivain français né en 1962.
    Le narrateur commence son histoire à l'âge de 8 ans après le suicide de ses parents, lorsqu'il est recueilli pendant 3 ans par son  grand-père atypique. Tenancier d'un bistrot où se retrouvent les hommes du village pour partager des moments de camaraderie, il transmet tout son amour à son petit-fils jusqu'à ce que la société décide de les séparer. Petit livre très émouvant, qui se lit avec délectation.

    La joueuse de Go ( 2001) de Shan SA, écrivaine française d'origine chinoise née en 1972
    L'action se déroule principalement en Mandchourie Indépendante en 1932, durant la guerre sino-japonaise, peu avant l'invasion japonaise. Une jeune collégienne mandchoue de 16 ans passionnée par le jeu de Go défie tous ses adversaires jusqu'à ce qu'elle rencontre un officier japonais, venu en tant qu'espion. Va alors se créer entre eux une étrange relation, fusionnelle puis amoureuse qui va leur apprendre à se connaître à travers ce jeu. Parviendront-ils à la paix à laquelle tous deux aspirent ? Roman bouleversant qui restitue bien l'ambiance de la Chine à cette époque où la société est figée dans ses traditions.

    Je vois des jardins partout (2012) de Didier DECOIN, écrivain français né en 1945
     « A l' instar de la Manière de visiter les jardins de Versailles, ce livre est une sorte de manière de visiter les jardins de ma vie. Ceux que j ai possédés, et ceux des autres, publics ou privés, que j ai arpentés. En me penchant sur tous ces jardins, c est aussi sur mon passé que je me penche, et si je vois des jardins partout,  c'est que les jardins ont été, quantitativement et qualitativement, le paysage le plus récurrent et le plus constant de mon existence. En ce sens, ce livre est peut-être une autobiographie déguisée... »  Malgré un début laborieux, livre intéressant sur l'histoire des jardins.

    L'ombre de Gray Mountain (2014) de John GRISHAM, écrivain américain né en 1955
    Suite à la crise financière de 2008, une avocate d'affaires est licenciée et accepte à contre-coeur un poste d'avocate bénévole comme aide-juridique dans une petite ville de Virginie. Sortie du luxe et de l'animation de Wall Street, elle va découvrir la triste réalité de cette ville minière et de ses habitants. Tout en décrivant les grands dangers humains et écologiques provoqués par les mines de charbon à ciel ouvert, l'auteur dénonce  la puissance des grandes sociétés minières et celle de ses avocats. Très bon livre, d'actualité aux Etats-Unis.

    Une vraie famille (2015) de Valentin MUSSO, écrivain français né en 1977, frère de Guillaume Musso.
    Incroyable thriller psychologique se déroulant à huis clos dans une maison de campagne en Bretagne autour de 3 personnages : un professeur d'histoire médiévale à l'université et son épouse, tous deux retirés près de Quimperlé suite à un drame personnel. Ludovic, un jeune et mystérieux garçon, « l'homme à tout faire » devenant indispensable au couple.L'auteur maintient le suspense dès les premières pages jusqu'à la fin du récit. Très bon livre sur l'étude psychologique des personnages.


    Club de lecture du 30 Mai 2017 : La danse

    L'Opéra de Paris, Sources Diverses
    Berceau de la danse classique née avec le siècle de Louis XIV qui institua dès 1661 l'Académie Royale de Danse. Le Ballet de l'Opéra a alterné les reconstitutions XVII et XVIII èmes siècles, les classiques (Marius Petitpa), les œuvres maîtresses (Serge Lifar ou Balanchine), mais aussi l'entrée au répertoire d'une jeune génération de chorégraphes, Maurice Béjart, Roland Petit, Patrice Dupond.

    Carnet de bals, de Renée BONNEAU, édition Larousse 2000
    Ouvrage anthologique sur le bal, évènement de la vie privée et miroir de la société. Classement en fonction du genre de bal : bals de cour et bals officiels, bals masqués et bals costumés, bals champêtres, bals des villes, bals musettes, dancings, caves , bals populaires… Le tout illustré par des extraits d'oeuvres littéraires accompagnées de reproductions de tableaux ou de photographies. Très intéressant et agréable à lire.

    Le Bal (1930), d'Irène NEMIROVSKY
    , écrivaine française (1903-1942).

    Petit ouvrage à mi-chemin de la nouvelle et du roman qui se situe dans les milieux affairistes des « années folles » et se déroule sur une quinzaine de jours, en racontant un fait marquant d'une jeune fille de 14 ans : comment elle se venge de ses parents « nouveaux riches » et superficiels qui l'ont négligée. Un bon et court moment de lecture. 

    Je danse, donc je suis (2007), de Alain FOIX, écrivain, philosophe et dramaturge français
    La danse est un mode d'expression auquel bien des sociétés prêtent des vertus magiques, une manière de se mouvoir dans l'espace qui donne au spectateur l'envie de participer. Cet art si riche de sens nous aide à explorer la relation de l'homme avec le monde, le langage, le temps. Livre original et intéressant qui propose une réflexion philosophique sur la danse et son pouvoir magique.

    Perdu, le jour où nous n'avons pas dansé (2015) ou les vies d'Isadora Duncan, de Caroline DEYNS, écrivaine française
    D'Isadora Duncan, on connaît la fin tragique en 1927, étranglée par son foulard coincé dans une roue de sa voiture. Terrible destin pour celle qui « dansa sa vie » sur toutes les scènes d'Europe, quasi nue sous des voiles légers. Née en 1877 à San Francisco dans une famille sans le sou, elle filera à 22 ans en Europe où elle révolutionnera la danse en la libérant de toute contrainte. Adepte de l'amour libre, excentrique, communiste, elle enchaîne les succès autant que les drames personnels. Livre remarquable qui traduit avec bonheur ce bouillonnement qui caractérisait le personnage.

    Club de lecture du 9 Mai 2017 : Irène Frain

    Ecrivaine française, romancière, journaliste et historienne, Irène Frain est née en Bretagne en 1950.

    Secrets de famille, roman (1989)
    Saga familiale qui a conduit une enfant d'origine pauvre à se "battre" dans des conditions difficiles pour aboutir à la pleine réussite sociale. Ecriture agréable.

    La maison de la source, récit (2000)
    Dans cette Bretagne des années cinquante, on jardine son esprit comme son lopin de terre, les livres autant que les fleurs. On enterre les morts comme on travaille le tissu ou les pierres. Dans les règles de l'art. L'auteure, en retrouvant la maison de son enfance, retrouve ses souvenirs qui jaillissent pêle-mêle. Issue d'un milieu modeste où le père maçon et la mère couturière veulent pour leurs enfants une vie moins dure que la leur, elle évoque  des petits faits quotidiens et familiaux. Livre très personnel, avec quelques passages intéressants et amusants qui nous rappellent notre enfance.

    Les naufragés de l'île de Tromelin , grand prix Palatine du roman historique (2009)
    Histoire vraie qui se déroule entre 1761 et 1776. En 1761, un navire français transportant une cargaison clandestine d'esclaves s'échoue sur une île perdue de l'océan Indien, au nom breton de Tromelin qui signifie tour de moulin.. Blancs et Noirs devront cohabiter pour survivre jusqu'au départ, sur un bateau de fortune, de l'équipage blanc, jurant de revenir. Quinze ans plus tard, il ne reste que huit survivants. Que s'est-il passé sur l'île ? Pourquoi la France les a-t-elle abandonnés ? Comment cet épisode a-t-il ébranlé les consciences au point de déclencher le combat des Lumières pour l'abolition de l'esclavage ? Extraordinaire aventure, bouleversante d'humanité. Cependant, l'abondance de détails cartographiques rend le livre difficile à lire au début.

    Marie Curie prend un amant, roman (2015)
    Après avoir relaté la vie de la veuve illustre, 2 fois prix Nobel de physique puis de chimie auprès de Pierre son mari, Irène Frain poursuit cette biographie en ces années de tourmente de 1910 à 1913. Ce sont les trois années de sa liaison passionnée avec Paul Langevin, son ami, son élève, son égal, en un temps où l'adultère est un délit jugé en correctionnelle, où la misogynie règne partout, où l'affaire Dreyfus bouleverse la société française et la presse. Les deux amants broyés par la haine et la sottise, se quitteront résignés mais resteront unis dans l'amitié et le travail. Intéressant et facile à lire.

    Club de lecture du 21 Mars 2017 : sujet libre

    Nord et sud, d'Elizabeth GASKELL (1810-1865), écrivaine britannique.
    Après une enfance passée dans le sud de l' Angleterre, Margaret Hale, fille de pasteur, s'installe avec ses parents dans une ville du nord. Témoin des luttes entre ouvriers et patrons, sa conscience sociale s'éveille. Le propriétaire d'une filature incarne tout ce qu'elle déteste : l'industrie, l'argent et l'ambition. Malgré une hostilité affichée de la part de la jeune fille, il tombera sous son charme. Roman passionnant aussi bien par le contexte social que par la magnifique histoire d'amour.

    La musique des anges (2003) de Catherine BENSAID , psychiatre et psychothérapeute française.
    Cet ouvrage nous montre comment apprivoiser le silence pour réapprendre à écouter les autres et soi-même. La musique des anges résonne en nous et porte nos forces intérieures. Ne rendons jamais banale la splendeur du monde qui nous entoure, soyons toujours ouverts à sa beauté. Livre profond et poétique.

    L'amour de toute une vie ou dans les pas de Tourgueniev (2005) de Robert DESSAIX, né en 1944, romancier, essayiste, traducteur et journaliste australien.
    Au cours de nombreux voyages, l'auteur va emmener le lecteur dans les lieux fréquentés ou habités par Tourgueniev : la  Russie évidemment, Paris, Baden-Baden, Londres, Courtavenel et Bougival. Mais il nous entraîne surtout « au coeur d'un grand mystère » : le grand Amour de Tourgueniev pour la cantatrice Pauline Viardot. Il l'a suivie partout pendant 40 ans, cette liaison était connu de tous mais jusqu'où allait-elle ? L'auteur a tenté de percer le secret de manière tout à fait originale. Belles descriptions et grande connaissance de l'écrivain russe en font un beau livre agréable à lire.

    *L'échange des princesses  (2013) de Chantal THOMAS, romancière française née en 1945.
    En 1722, à la croisée des royaumes et des chemins, l'infante d'Espagne et la fille du régent de France, Mademoiselle de Montpensier sont encore des enfants. La première doit épouser le très jeune Louis XV, la seconde l'héritier du trône espagnol. Ce chassé-croisé dans la cour des grands signera-t-il la fin de leur insouciance ? Roman historique et émouvant sur les coutumes  de l'époque.

    *La première chose qu'on regarde (2013) de Grégoire DELACOURT, écrivain français né en 1960.
    Il s'agit de la rencontre de deux jeunes êtres fragiles, Arthur Dreyfuss et Jeanine Foucamprez qui est le sosie de l'actrice américaine Scarlett Johansson. Un amour naissant entre eux laisserait à penser qu'ils pourraient se reconstruire ensemble mais pour Jeannine, il y a quelque chose de cassé en elle. Elle finira par se tuer volontairement dans un accident de voiture. Roman triste et déprimant.

    Etre ici est une splendeur : vie de Paula M. Becker ( 2016) de Marie DARRIEUSSECQ, écrivaine française née en 1969.
    Biographie de cette artiste-peintre allemande, expressionniste (1876-1907) qui a peint surtout des femmes dans leur vérité, la maternité et la décadence. Elle montre avec vivacité et empathie, la lutte de cette femme parmi les hommes et les artistes de son temps, ses amitiés (notamment avec Rainer Maria Rilke), son désir d'expression et d'indépendance sur lesquels elle insiste particulièrement. Livre agréable à lire.

    Club de lecture du 21 Février 2017 : Umberto Eco.

    Écrivain italien (1932-2016), universitaire et grand érudit, Umberto Eco a publié de nombreux essais sur la sémiotique (science des signes), l'esthétique médiévale, la communication de masse , la linguistique et la philosophie. Il est surtout connu du grand public pour ses œuvres romanesques dont «  Le nom de la rose » paru en 1982.

    Comment voyager avec un saumon ou nouveaux pastiches et postiches (2000)
    Cet ouvrage rassemble toutes les nouvelles de l'auteur éditées en Italie dans un hebdomadaire de 1975 à 1996. Il s'agit de textes courts où il nous livre ses réflexions amusantes, décalées sur notre monde moderne, en montrant l'absurdité et la bêtise de ses contemporains. Fin lettré, U. Eco abuse souvent de ses connaissances livresques et lasse parfois le lecteur. L'ensemble est un peu inégal et certains chapitres sont même incompréhensibles.

    *Histoire de la  Beauté (2004)
    Qu'est-ce que la Beauté ? Qu'est-ce que l'art, le goût, la mode ? Le Beau est-il quelque chose que l'on peut définir rationnellement ou s'agit-il d'une appréciation purement subjective ?  Ainsi commence l'exploration d'U. Eco au coeur de l'esthétique. A travers une étude détaillée des plus grandes œuvres de la culture occidentale, l'auteur dresse un état des lieux complet des multiples facettes de la Beauté, véritable voyage dans le temps, de la Grèce Antique jusqu'à nos jours. Bel ouvrage, très bien illustré. A noter également dans la même collection « L'histoire de la Laideur ».

    *La mystérieuse flamme de la reine Loana (2005)
    Roman illustré, en 3 parties : Yambo, le héros, à la suite d'un accident cérébral sort du coma en ayant oublié tout son passé. Son épouse et son médecin lui apprendront qu'il vit en 1991, qu'il a presque 60 ans, qu'il a des enfants et petits-enfants et qu'il est un libraire-antiquaire mondialement connu. Dans la 2ème partie, il se rend sur leurs conseils dans la maison de campagne familiale où il redécouvre les lectures de son enfance et la collection de livres de son grand-père également libraire. Dans la 3ème partie, un nouvel accident cérébral le replonge dans le coma où il retrouve à l'insu de tous la mémoire, notamment son rôle tragique dans la résistance et son inoubliable amour de jeunesse. Fresque intime et historique, qui restitue à travers les yeux d'un enfant la chronique familiale et politique des 20 années de fascisme italien, illustrée par des bulles de BD, des dessins et des photos, des revues et des chansons de l'époque. Roman original sur la mémoire dont le titre renvoie à une héroïne de BD,  mais très personnel, avec trop de longueurs.

    Numéro zéro (2015)
    L'auteur a choisi le monde journalistique d'investigation pour révéler certains « secrets d'Etat » de l'histoire italienne, parus dans les journaux de l'époque et vite classés dans les faits divers, comme le mystère autour de la mort de Mussolini. Le début du livre révèle également les méthodes de travail des 6 journalistes embauchés pour le lancement du 1er numéro zéro.
    Ecrit dans un style compliqué , ce livre difficile à lire reste  néanmoins intéressant.


    Club de lecture du 31 Janvier 2017 : les écrivains coréens

    * Les sombres feux du passé de Chang-Rae LEE (2001), réfugié aux Etats-Unis dès son plus jeune âge, considéré comme une des nouvelles figures de la littérature américaine.
    Monsieur Hata , discret et très respecté, mène une vie irréprochable dans l'état de New York. Ayant adopté une fille d'origine coréenne, celle-ci lui causera bien des soucis. Des souvenirs de la Seconde Guerre mondiale lui reviendront sans cesse alors qu'il était officier de santé dans un camp où 5 jeunes coréennes étaient amenées pour le « réconfort » des soldats. Hanté par ce passé, le récit se déroule dans une ambiance pesante. Trop de longueurs, lecture peu intéressante.

    * Le poète de  Mun-Yol YI (2001)
    Issu d'une famille très aisée à l'origine mais déchue par une malédiction durant trois générations, le héros, érudit et poète, va tenter durant toute sa vie de reconquérir son niveau social d'autrefois. Malgré son talent, il n'y parviendra jamais et finira dans l'errance et le désespoir. Roman triste par cette quête douloureuse. Quelques citations très poétiques.

    *Monsieur Han, de Sok-Yang HWANG (2010)
    L'auteur relate une chronique de faits réels, à savoir la vie de son oncle maternel, médecin du nord de la Corée qui, exilé au sud en 1951 lors de la guerre, fut victime, comme des milliers de coréens, des pièges du combat. Suspecté, emprisonné, torturé, il mourut abandonné des siens, dans la plus tragique misère morale, affective et physique. Livre confus, qui nécessite une relecture.

    * Saumon, de Do-hyun AHN (2011)
    C'est un livre pour vivre, rêver, aimer avec les saumons car ils ont beaucoup de choses à nous apprendre. Il est indispensable de les regarder avec le coeur, c'est à dire d'avoir le désir de saisir ce que les yeux ne voient pas et d'être ainsi capable de percevoir l'invisible. Texte pas très passionnant.

    *Ma mémoire assassine, de Young- Ha KIM (2015)
    Un ex-tueur de 72 ans atteint de la maladie d'Alzheimer, décide, avant que celle-ci ne le réduise à néant, de tuer celui qui va devenir son futur gendre. Polar terrifiant où le lecteur est partagé entre la compassion et l'indignation, la tension augmentant tout au long des pages. Le suspense reste entier et le dénouement spectaculaire. Livre très intéressant qui tient en haleine jusqu'à la fin.

    Et un auteur vietnamien :
    Khmer Boléro, de Dô KHIEM (2013), né au Vietnam en 1955, romancier, poète, essayiste et scénariste, il compte parmi les écrivains les plus novateurs de la littérature vietnamienne actuelle.
    Dans ce 1er roman écrit en français, l'histoire se déroule d'abord en Thaïlande puis au Vietnam et au Cambodge. Kim et Nam, anciens amants à Paris, se retrouvent par hasard à Bangkok où ils tentent de renouer. Livre difficile à lire, avec des tournures inhabituelles. Voyage, amour et sexe font de cet ouvrage un mélange étonnant, loin de l'idée que l'on peut se faire de la littérature asiatique.

    Club de lecture du 10 Janvier 2017 : sujet libre.

    L'espionne, de Paulo COELHO (2016), écrivain brésilien né en 1947. Biographie romancée de Mata Hari s'appuyant sur des faits réels, présentée comme une danseuse parfois prostituée et non comme une espionne, plutôt victime de ses succès internationaux. Aucun de ses puissants amis ne lui viendra en aide à l'heure de son procès hâtif et bâclé. Elle affrontera en grande dame le peloton d'exécution. Lecture agréable.

    *Ceux du château, ceux du moulin, de Hélène LEGRAIS (2015), romancière française née en 1961. L'histoire se passe à la fin du XIXème siècle entre deux familles du pays catalan qui s'affrontent pendant des décennies, entraînant par la suite malaise et incompréhension. Le sujet principal est la fabrication des espadrilles pour enfin arriver à une fin harmonieuse avec la réouverture de l'industrie sandalière  dans les années 1990. Roman sur la ruralité, agréable à lire.

    Les oies des neiges, de William FIENNES (2014), écrivain anglais né en 1970. A la suite d'une maladie grave, l'auteur en cours de convalescence redécouvre avec intérêt un livre d'enfance «  L'oie des neiges » qui lui donne la passion de ces palmipèdes. Il décide alors de partir et de suivre le chemin des migrations des oies, du golfe du Mexique vers le Nord du Canada. Livre écrit de façon réfléchie, calme et douce, dans un vocabulaire simple. Intéressant malgré quelques longueurs.

    *Battement d'ailes, de Milena AGUS (2008), romancière italienne née en 1959. Un lieu enchanteur en Sardaigne. Sur la colline qui domine la mer, au milieu des terres arrachées au maquis, se tient la maison de Madame, dernier bastion de résistance aux barres à touristes. Madame est hors norme. Quand malgré les rites magiques le grand amour se dérobe, elle court se cacher à la plage et nage vers le large. Madame dérange, mais beaucoup de gens l'aiment. Bon roman, très chaleureux.

    *Le monde du bout du monde, de Luis SEPULVEDA (1993), écrivain chilien né en 1949. Un jeune garçon décide de s'embarquer sur un baleinier suite à la lecture de «  Moby Dick » mais le dépeçage d'un cachalot lui ôte ses illusions.20 ans plus tard, engagé dans une association dénonçant les tueries illégales des baleines, il décide de révéler au monde entier les agissements des pêcheurs japonais dans les mers australes. Livre empreint de poésie et de sensibilité.

    Usages du monde, de la Baronne STAFFE (1889), pseudonyme, de son vrai nom Blanche-Augustine-Angèle Soyer (1843-1911), a vécu à Savigny sur Orge, célèbre en son temps pour ce best-seller sous-titré les règles du savoir-vivre dans la société moderne. Le lecteur y trouvera autant un document essentiel sur la vie mondaine de la Belle Époque, ses codes stricts et ses règles de bon sens, qu'un rappel utile de quelques politesses apparemment surannées, mais toujours bonnes à entendre, et à pratiquer !

    * Le retour au pays natal,  de Thomas HARDY (1878), écrivain britannique (1840-1928). Clym Yeobright est de retour dans le Wessex. Jeune diamantaire installé à Paris, il ne repartira pas. Happé par la logique du malheur, il perdra la considération de sa mère, une maladie des yeux le contraindra à renoncer à ses ambitions de maître d'école ; enfin sa femme, beauté païenne rêvant de Paris, se noiera dans les desseins libertins du cousin de Clym. Grand roman d'amour et de désillusions dans une contrée sauvage et omniprésente, aux merveilleux motifs de paysage anglais. On y retrouve l'univers noir de « Tess ».

    *Vingt- quatre heures d'une femme sensible de Constance de SALM (1767-1845). Véritable petit bijou, ce roman épistolaire publié en 1824 présente 44 lettres pour dire 24 heures de fièvre, de doute et de désespoir d' une femme au cours d'une nuit d'insomnie. Tous les fans de Stefan Zweig s'y retrouveront. Ce livre est également disponible en version e-book gratuit à l'adresse : https://beq.ebooksgratuits.com/vents/Salm-femme.pdf

     






    À consulter également


    Malvoyant
    Thème par défaut

    Contact

    Médiathèque Albert Camus

    6-8 rue Ollivier Beauregard 91380 Chilly-Mazarin

    01.69.10.59.40

    mediatheque@ville-chilly-mazarin.fr

     Facebook

    Instagram

    Contactez-nous pour vous inscrire à la news letter

    Horaires

    Mardi 14h-20h
    Mercredi 10h-18h
    Vendredi 10h-18h
    Samedi 10h-18h