Les disques du mois - Septembre 2019

Roi du silence
par Antoine Elie
Cote : 8.ELI

"Antoine Elie est un auteur, compositeur et interprète âgé de 28 ans. Entre le piano et la guitare, son coeur balance mais c'est finalement avec cette dernière qu'il s'exprime le mieux. Son style, qualifié par l'intéressé de "chanson urbaine" est un subtil mélange de diverses influences rock (pour le chant et les productions) et rap (pour le style d'écriture d'Antoine)".(source : RDM Video)



Nola is calling
par Sewing machine effects
Cote : 9.02 SEW

"Jermaine est un Mardi-Gras Indian Chief dans l'un des quartiers les plus pauvres de la Nouvelle Orléans, le 7th Ward. Toute l'année, il prépare son costume pour un jour sacré, cathartique : mardi-gras ! Il perpétue une tradition qui date du 19ième siècle, celle de ses ancêtres esclaves africains qui en fuyant les plantations ont été sauvés par les native indians, les Indiens d'Amérique. Hasizzle est un chanteur de bounce, une musique électronique née du choc des traditions musicales de New-Orleans et du rap. C'est une musique forte et répétitive où le chanteur sert de guide pour la transe. Jermaine se retourne vers le passé, Hasizzle produit la musique du futur. Pour eux Mardi-gras est le jour où tout est possible. Les rues de la ville vibrent dans une transe unificatrice." (source : RDM video)



It rains love
par Lee FIelds
Cote : 180.1 FIE

"Et revoilà l’indéboulonnable crooner/lover qui magnifie la soul satinée à chaque opus… Si Lee Fields a passé plus de quarante ans à jouer le clone de James Brown (on le surnommait Little JB), sa carrière ne décolle qu’en 2006, lorsque sa voix rauque et prenante boosta le tubesque Jealousy de Martin Solveig. Dans la foulée, son album My World confirmait que le natif de Caroline du Nord n’était pas un second couteau mais une vraie personnalité de la scène soul contemporaine aux accents rétro. Avec It Rains Love, son cinquième disque avec la clique du producteur new-yorkais Leon Michels et des musiciens de The Expressions, ses mélodies moelleuses s’adossent contre une solide rythmique deep funk. Le sexagénaire n’a plus qu’à louer l’Amour sur une BO parfaitement équilibrée entre sons vintage et contemporains. Bref, un Lee douillet où il fait bon se prélasser… "© Marc Zisman/Qobuz



Father of the bride
par Vampire weekend
Cote : 2.VAM

"Après le succès de ses trois derniers albums et un Grammy Award pour le Meilleur album de musique alternative en 2014, le groupe Vampire Weekend publie son quatrième album Father of the Bride.
Comme souvent chez Vampire Weekend, le titre a plusieurs significations, exprimant un paradoxe bien propre au groupe: des chansons qui trouvent facilement leur place dans n'importe quelle playlist - ou radio, émission télé, bande originale de film - mais qui révèlent toute leur complexité dès lors qu'on y prête une oreille un peu plus attentive." (source : RDM video)



Titan, poème symphonique
par Gustav Mahler
Cote : 3.MAH 24

"Mahler a beaucoup repris sa première Symphonie. Cette version choisie par les Siècles et FrançoisXavier Roth s'articule comme un poème symphonique en deux parties et cinq mouvements. Trop moderne et novatrice dans sa forme, Mahler la recomposera pour créer une version plus conforme à ce que la critique attendait d'un jeune compositeur. C'est cette dernière version remaniée qui est toujours enregistrée. François-Xavier Roth revient aux sources et les instruments anciens des Siècles lui restituent sa dimension visionnaire et sa charge émotionnelle. Une version aussi inédite qu'incontournable." (source : RDM video)

Malvoyant
Thème par défaut

Contact

Médiathèque Albert Camus

6-8 rue Ollivier Beauregard 91380 Chilly-Mazarin

01.69.10.59.40

mediatheque@ville-chilly-mazarin.fr

 Facebook

Instagram

Contactez-nous pour vous inscrire à la news letter

Horaires d'été

Mardi 14h-20h
Mercredi 10h-18h
Jeudi 10h-13h
Vendredi 10h-18h
Samedi 10h-13h